Apprendre l’alphabet

Bonjour les gens !

Passage éclair. On est hier soir. Je viens de rentrer de mon cours d’hébreu. Je dois faire des lignes de lettres. Cursives. Avec voyelles. Sans voyelles. Pour le sport. Pour apprivoiser ma main. Pour lui créer des habitudes. Pour qu’elle puisse se plaindre de la routine. Et souffler. Les yeux au ciel, si elle en avait.

Je dois faire des lignes d’Aleph. De Beth. De Veth. De Gimmel. De droite à gauche. Dans des cahiers inadaptés. Dans des lignes trop petites. Ou des lignes trop grandes. En tirant la langue de côté. En arrêtant de respirer. En collant mon visage aux lettres fraîchement tracées.

Je dois esquisser des signes inconnus. Des dessins. Que j’ai du mal à reconnaître parfois. Que je peux confondre. Obligée de chercher des moyens mnémotechniques pour ne rien oublier. Les lettres deviennent des têtes. Des boucles. Des boules. Des escargots. Des bottes. Des dames enceintes. Des dames à grosses fesses. Des piquets. Des virgules. Des « C » dans des miroirs. Des soldats américains parachutés sur la plage d’Omaha Beach. Des oreilles de fœtus de 4 mois. Des petits ponts de bois. Des brioches au beurre couvertes de pépites de chocolat. Des boomerangs australiens… Et ça marche !

Pour dire « Bonjour », j’additionne une boucle, une clé de sol, un piquet vert en époxy et une femme prête à accoucher.

Pour écrire mon prénom, j’appelle deux brioches aux pépites de chocolat et, encore une clé de sol.

Pour dire que je suis « française », j’empile une papillote de juif orthodoxe, une épingle à nourrice cassée, un escargot, un éléphant trempant sa trompe dans une mare et une oreille.

Pour prendre le bus, j’enfile un téléphone, un cure-dent, un éléphant (encore), une aiguille, un bec d’aigle, un profil de jeune homme et une boulette.

Des additions, des écritures, des empilages, des enfilades et des jeux de mots, voilà ce qui occupe mes jeudis soirs. Et m’empêche de venir jouer avec vous. Je suis coincée derrière la fenêtre de la cuisine avec mes devoirs pendant que vous rigolez entre copains autour de la piscine. Frustrant. Néanmoins, ce qui me rassure c’est de penser que je vais prendre de l’avance. Et que lorsque les examens arriveront, moi, je serai à jour. Moi, j’irai me baigner dans la piscine pendant que vous resterez enfermés dans vos chambres surchauffées par la canicule de juin. Pendant que vous paniquerez en constatant l’étendue de votre inculture. Pendant que vous vous souviendrez avec émoi des journées d’insouciance avec vos copains…

Je dis n’importe quoi. Vraiment. Vous vous foutez de l’hébreu, vous. Donc. Donc. Ben, rien. Je vous rejoindrai dans la piscine dans deux mois.

… Je suis désolée mais je vais vous quitter maintenant. Je vais essayer d’écrire l’article de vos rêves pour la semaine prochaine. Un article en 3D avec des hommes bleus qui volent sur des dragons à plumes, font des partouzes sur une musique de James Horner, se branchent les uns aux autres avec leurs cheveux, parlent en verlan sans buter, font 2m97 et mangent des pâquerettes à pétales pailletés. Un article qui sera lu par le monde francophone dans son entier. Un article qui donnera ses lettres de noblesse à la prose bloguesque. Vous allez adorer. En attendant, je vous souhaite un excellent week-end, vous recommande de profiter de la piscine tant qu’il fait beau et de rester désirables quoiqu’il advienne.

A bientôt les gens ! A mercredi prochain !

C.P.A.

Une Réponse to “Apprendre l’alphabet”

  1. marc o Says:

    incroyable et débordante imagination… tiens, moi aussi j’avais hébreu hier soir🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :